Impôts sur les sociétés au Maroc : que faut-il savoir ?

Les impôts font partie intégrante de la vie de toute entreprise. Elles sont en quelque sorte l’apport de l’entreprise pour contribuer au développement du pays. L’impôt varie d’un pays à un autre. Voici ce qu’il faut retenir concernant le Maroc.

Les sociétés concernées

Tout au début, pour parler de l’impôt sur les sociétés, il est important de faire une petite clarification. Ladite clarification concerne notamment les sociétés qui peuvent payer les impôts dans le cas du Maroc. Pour en savoir plus, continuer à lire ceci. Parlant de ces sociétés marocaines, on peut citer notamment toutes les sociétés à des exceptions près. Les exceptions concernent les sociétés qui payent l’impôt certes, mais pas au même titre que les autres. On peut également citer les établissements publics, les organismes légaux et autres. Ces diverses sociétés auront à payer l’impôt selon certains critères prédéfinis. Il ne s’agit pas d’un système aléatoire ou qui fonctionne selon la tête de l’individu. Bien évidemment certaines sociétés peuvent être plus chargées que d’autres.

La détermination de l’impôt

La détermination de l’impôt sur base sur le système de la base imposable. La base imposable au Togo par exemple n’est pas la même au Maroc. Au Maroc, cette base imposable est beaucoup plus constituée par le résultat fiscal. Ledit résultat fiscal est déterminé par le résultat comptable, mais selon les règles fixées par l’administration fiscale marocaine. Dans ce sillage, il existe des charges qui ne doivent en aucun cas être déduites de votre résultat imposable. Lorsque vous devez payer une amende issue d’une infraction par exemple. Il y a également beaucoup d’autres charges dites non déductibles. Nous vous laissons le soin de recourir au CGI du Maroc pour avoir des informations supplémentaires. À noter que ces diverses charges peuvent varier d’un pays à un autre. En dehors de cela il y a ce qu’on peut aller le taux d’imposition à l’impôt sur les sociétés. Ce taux est déterminé sur la base des bénéfices de la société.