Les grands investisseurs devront changer le monde

La question du changement climatique pose problème dans le monde avec de nombreux risques. Les investisseurs institutionnels prennent d’ampleur a lancé leur politique d’investissement dans ce domaine du changement climatique.

Des investisseurs optent pour l’objectif zéro carbone

Selon une enquête commanditée par le gérant des actifs, uniquement 17% des investisseurs institutionnels se préoccupe sur le changement des climats en se fixant des objectifs zéro-carbone. Dans la politique d’investissement, les idées prennent de plus en plus d’ampleur pour cet objectif. Les investisseurs institutionnels tiennent à cœur les opportunités climatiques ainsi que les risque climatiques en union avec le réchauffement climatique qui délaissés depuis longtemps.
D’après une étude menée par Robeco, le gérant des actifs sur plus de 250 de grands investisseurs institutionnels, on retient que les questions sur le réchauffement climatique seront au centre de leur politique d’investissement ou dans les prochaines années, sera un facteur déterminant. Dans les années passées, moins de ces investisseurs soit un tiers s’intéressaient à ces préoccupations, mais aujourd’hui, ils sont nombreux à y prendre importance. Presque la quasi-totalité de ces investisseurs sont sur le même chemin.
La politique d’investissement relative au réchauffement climatique deviendra désormais une politique officielle en matière de durabilité dans les années à venir. Ce changement du climat sera constaté principalement en Amérique du Nord et en Europe pour objectif zéro-carbone dans les cinq futures années. Et c’est plus de 60% des investisseurs institutionnels qui envisagent adopter cet objectif. Il faudrait retenir que les autres continent envisagent prendre suivre la course, mais sont encore à la traîne. C’est le cas de la région Asie-Pacifique.

L’avis du leader de l’investissement

Le leader de l'investissement durable qu’est Gilbert Van Hassel pense qu’il est de son devoir et des autres investisseurs de faire part de leur passion et de leur expertise pour aider à des investisseurs qui ne sont pas spécialisés dans un domaine donné. Cette idée du travail commun devrait amener à relever les plus grands défis sur dont l’humanité est confrontée comme la crise climatique.